Et si le pardon à soi était essentiel pour avancer sur notre chemin ?

par | Oct 22, 2021 | Non classé | 0 commentaires

Le pardon à soiAu fur et à mesure que l’on chemine, que l’on traverse nos zones d’ombres, que l’on remporte des victoires intérieures, on prend alors conscience de certaines attitudes inadéquates que l’on a eu jusqu’alors. En les voyant, on change alors ces anciens comportements pour des comportements plus justes, plus vrais, plus authentiques. Et c’est un grand Bien !

Pourtant, comme il est difficile, quand on regarde en arrière, de voir que l’on a pu se comporter de telle manière erronée pendant tant d’années, d’admettre que l’on a répété les mêmes erreurs inlassablement ! Comment a –t-on pu par exemple choisir successivement trois maris maltraitants ? Ou encore comment a-t-on pu se laisser soumettre à notre parent sans rien dire, en pensant même peut-être que l’on était « gentil » en agissant ainsi ? Comment a-t-on pu se taire aussi longtemps et accepter l’inacceptable au lieu de parler et faire cesser cette situation inacceptable ? Ou peut-être encore comment a-t-on pu pendant tant d’années traiter nos employés avec mépris et déverser sur eux notre colère sans réaliser que l’on était injuste ? Tellement tirer sur la corde qu’on a failli se tuer plusieurs fois ? Ou ne pas voir à quel point on donnait de l’amour autour de nous mais qu’on oubliait juste de s’aimer soi-même ?

Au fur et à mesure que l’on devient conscient, il peut être difficile de regarder en arrière l’inconscience dans laquelle on était …

Et pourtant … Comment peut-on prétendre avancer si on en veut à celle ou celui que l’on a été ? Et s’il était essentiel, voire nécessaire, de se pardonner pour avancer jusqu’à la prochaine étape de notre évolution ? Car enfin, peut-on se prétendre plus loin, plus lumineux si l’on juge celui ou celle que l’on était l’instant d’avant ?

Si l’on se juge pour celui ou celle que nous étions, alors nous sommes dans le non amour, donc dans la séparation et donc pas dans l’unité. Nous sommes donc coupés de nous et donc du divin ! Pour avancer vraiment, il est indispensable de nous pardonner ! Nous pardonner notre ignorance des lois cosmiques qui nous a conduit à avoir des comportements inadéquats et générateurs de souffrance pour nous et les autres.

En voulons-nous à une tomate d’être verte avant d’être mûre ? Non ! Nous savons que c’est une étape nécessaire et que, quelques jours plus tard nous pourrons déguster une belle tomate bien juteuse ! Alors, ayant sur nous-mêmes ce même regard juste. Nos comportements ignorants d’avant nous ont permis de mûrir pour avoir aujourd’hui des comportements plus mûrs, et demain, encore plus sages que ceux d’aujourd’hui … etc. Osons porter sur nous ce regard bienveillant et empli d’amour. Pardonnons-nous profondément nos erreurs d’hier en sachant que c’est elles qui nous permettent de faire peu à peu des choix plus éclairés et plus aimants. Sachons regarder celui ou celle que nous étions hier avec plein d’amour.

La condition pour gouter aux nouveaux fruits que nous avons récoltés est d’être capable de nous aimer dans les périodes où nous étions encore « verts d’ignorance ». A chaque étape évolutive que nous franchissons, il nous faut faire une place dans notre cœur pour celle que nous étions l’instant d’avant. A chaque pas que nous faisons, faisons une place toute dorée pour la part de nous que nous venons de dépasser. Mettons-la bien au chaud dans notre cœur pour poursuivre notre chemin, unifié.

Le chemin à parcourir sur Terre est celui de l’Amour. Alors n’oublions pas cette part essentielle : l’amour pour nous !

Bon cheminement !

Sabine

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =