Et si nous devenions acteurs de notre santé ?

Devenez acteur de votre guérisonLa médecine actuelle réalise des prouesses et est capable d’accomplir des opérations très pointues, de greffer des organes… Il y a de quoi être admiratif !

Pourtant, est-ce pour cela que nous devons écouter aveuglement les médecins, leur prêter nos corps sans réfléchir, courir consulter pour un oui ou pour un non, accepter de prendre des médicaments sans même savoir à quoi ils servent ni quels sont leurs effets secondaires, recevoir 11 vaccins parce qu’on nous dit que c’est obligatoire, sans étudier le rapport bénéfices/risques ni se demander si cela est pertinent dans notre cas ?

Non ! Notre corps nous appartient ! Comme le disent si bien les bouddhistes, notre corps est le temple de l’âme. Cela signifie qu’il est nécessaire d’en prendre soin, car il est le véhicule qui nous permet d’exprimer notre talent sur Terre et de réaliser notre « Légende Personnelle ».

Il est donc insensé de l’envahir de produits toxiques, aux nombreux effets secondaires pour des soucis de santé qu’on aurait certainement pu régler avec des médecines plus douces. Renseignons-nous, soyons adultes, ne laissons pas les laboratoires et le discours officiel nous manipuler en nous apportant une information que nous ne prendrions pas la peine de remettre en cause !

Notre corps est un miracle de perfection ! Tout le monde est d’accord là-dessus, les croyants comme les athées, les spiritualistes comme les matérialistes ! Comment alors imaginer qu’il ne contienne pas en lui des ressources tout aussi incroyables pour le réparer ? Le corps est une merveille et bien souvent (en dehors des pathologies graves), il suffit de « laisser faire la nature » pour que tout rentre dans l’ordre.

Pourquoi se précipiter sur un Advil si on a de la fièvre (au risque de ne pas bénéficier des effets bénéfiques de celle-ci), sur un anti-inflammatoire pour des douleurs… il y a aujourd’hui tant de médecines holistiques (Reiki, fleurs de Bach, shiatsu…) connues qui sont capables d’accompagner la guérison d‘une grande majorité de maux ! Gardons l’allopathie pour les cas qui résistent aux médecines douces (en fonction évidemment de ce que nous sentons juste de faire).

Et pourquoi ne pas concentrer d’abord nos efforts sur la prévention des maladies (vie saine, équilibre travail/repos, sommeil…) puis, quand la maladie arrive, nous centrer sur la recherche et la compréhension de ce qu’elle vient nous dire ? Notre corps n’est pas une machine, il est le reflet de notre intériorité. Quand nous sommes face à la maladie, allons voir en nous ce que nous pourrions changer dans notre manière de penser, agir, parler… La maladie, si on veut bien l’accueillir, et non la combattre, devient alors une formidable occasion de connaissance de soi et d’évolution de notre conscience (grâce à un travail intérieur par des techniques d’écriture, d’art-thérapie, de rêves éveillés…).

Comme le disait si bien Platon :

« Il est folie de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l’esprit ».

Bon cheminement !

Sabine

1 Commentaire

  1. Mary

    Tout à fait d’accord, le soin global de l’ être est à considérer avant tout. Et les médecines douces permettent cela sans traumatiser le corps et l esprit. La maladie nous apprend beaucoup de choses sur nous même et à faire des choix de chemin de vie…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi offrir notre compassion à celui qui nous fait du mal ?

Pourquoi offrir notre compassion à celui qui nous fait du mal ?

Offrir notre compassion à celui qui nous fait du mal peut paraitre, à première vue, complètement insensé ou tout simplement masochiste ! En effet, pourquoi le faire alors que l’autre nous traite de manière si cruelle ?
Pourtant, si l’on y réfléchit un peu avec l’aide de nos amis bouddhistes, cela peut nous apparaitre finalement comme une évidence et la meilleure attitude à adopter. De plus, cette attitude pourra beaucoup nous aider, et également aider l’autre.
Que se passe-t-il pour une personne qui cause du tort à autrui ?
Quelle attitude avoir face à une personne malveillante ?
En quoi la personne qui me cause du tort est-elle donc digne de compassion ?
Et en quoi m’exercer à la compassion face à elle m’aidera ?

Il était un Foie…

Il était un Foie…

Je vous propose aujourd’hui de faire un petit tour de votre Foie ! A quoi sert-il ? Quelles sont ses fonctions physiologiques (vision occidentale) ? Quelles sont ses fonctions énergétiques et psycho-émotionnelles (version orientale) ?  Comment en prendre soin et le nettoyer ?
Cette année, le nouvel an chinois (basé sur les cycles lunaires) sera célébré le 4 février et, avec lui, le début de l’année du Dragon de Bois. Le nouvel an chinois marque traditionnellement l’entrée dans le Printemps, saison associée, en Médecine Chinoise, à l’organe du Foie…

2024 : année de la Justice

2024 : année de la Justice

Nous entrons en année 8 (2 + 0 + 2 + 4), donc selon le tarot de Marseille, dans l’année de la Justice.
C’est sûr, notre monde a un immense besoin de justice ! En regardant ce qui se passe un peu partout sur notre planète, on ne peut qu’être heureux si la Justice, avec son épée et sa balance, vient discerner et ramener l’équilibre ! Souhaitons que, peu à peu, en 2024, les mensonges soient dévoilés pour que la Vérité éclate. Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer encore sur des avocats honnêtes et des juges sincères … au milieu de tant d’autres corrompus.

Aime toi quand tu le mérites le moins car c’est là que tu en as le plus besoin !

Aime toi quand tu le mérites le moins car c’est là que tu en as le plus besoin !

Il est facile de s’aimer quand on a réussi quelque chose, quand on a eu de belles paroles, réalisé un objectif, quand l’autre nous renvoie du positif …
Mais qu’en est-il quand nous sommes face à notre part colérique, triste, égoïste … etc ? Ou encore lorsque nos mots dépassent nos pensées, quand on s’est tu alors qu’on aurait aimé avoir le courage de dire, quand on a échoué à un examen, quand l’autre nous critique ou nous renvoie du négatif ? Savons-nous, à ce moment là, nous regarder avec bienveillance et compassion ?

Connaissez-vous vraiment le Shiatsu ?

Connaissez-vous vraiment le Shiatsu ?

Je vous propose une présentation approfondie du Shiatsu et des fondements sur lesquels il s’appuie pour prévenir les maladies ou soigner durablement. J’y aborde le Tao, la dualité Yin/Yang, les cycles des 5 éléments, l’origine de la maladie et leur lien avec le Shiatsu. Vous ne pourrez plus dire que vous ne connaissez pas le Shiatsu !

Le monde est-il « foutu » ou ai-je ma part à jouer ?

Le monde est-il « foutu » ou ai-je ma part à jouer ?

Quand on regarde le monde qu’on a construit et que l’on offre à nos enfants, on peut rester perplexe, pensif, amer…
Pour ma part, je trouve ce monde déroutant, au moins au premier regard. Et je ne peux m’empêcher de me demander comment nous avons pu en arriver là et comment on peut en être parfois à un tel niveau de non-sens !
Alors oui, que faire dans ce monde à la dérive ?

Et VOUS, qu’en pensez-vous ?

Et VOUS, qu’en pensez-vous ?

Dans ce monde en perte de repères où les médias sont achetés pour raconter ce qu’ils veulent que nous croyions, dans un monde où les valeurs sont de plus en plus inversées, dans un monde où tout s’accélère à une vitesse incroyable, où le covid a été remplacé par la guerre en Ukraine puis par l’urgence climatique… j’ai envie de vous demander : « Et vous, qu’en pensez-vous ? ».

Avons-nous perdu le sens de ce que nous mangeons ?

Avons-nous perdu le sens de ce que nous mangeons ?

« Que ton alimentation soit ta première médecine »
Cette phrase a été attribuée à Hippocrate, un des pères fondateurs de la médecine moderne, qui a vécu au 5ème siècle av J.-C. Si l’authenticité de ses propos est contredite, Hippocrate n’en reste pas moins un fervent défenseur de l’importance primordiale de l’alimentation dans la santé humaine, et il est regrettable que l’alimentation soit totalement absente du fameux « serment d’Hippocrate » !
Toujours est-il que l’alimentation, dans la plupart des cultures, est au centre du système santé. On le voit par exemple avec l’Ayurveda en Inde, ou avec la diététique du Tao en Chine…

Tout est question de vibrations !

Tout est question de vibrations !

Notre univers est un univers vibratoire. Tout dans l’univers a une certaine vibration. C’est comme cela que nous entrons en contact les uns avec les autres, avant même de se parler, se voir, se toucher.
Les vibrations sont plus ou moins élevées. A chaque fois que nous entrons en contact avec une basse vibration, notre être commence à descendre en vibration. A l’inverse, à chaque fois que nous entrons en contact avec une énergie élevée, notre être commence doucement à vibrer plus haut.