Et si nous retrouvions notre bon sens ?

par | Nov 12, 2021 | Non classé | 0 commentaires

Publié le 31 mai 2021

Cela fait plus d’un an maintenant que nous sommes entrés dans cette nouvelle ère, celle du covid, de la « guerre » contre ce virus, du « couvre-feu »…

Que nous ayons été surpris voire inquiets au début est tout à fait naturel. Ce virus était pour la première fois un virus qui touchait à peu près le monde entier ! Mais après plus d’un an, n’est-il pas temps de prendre du recul, d’aller regarder tout ce “spectacle” qui se déroule sous nos yeux, depuis notre cœur, depuis le fond de nous-mêmes, depuis cet espace de silence intérieur qui nous permet, parce que nous ne sommes plus sous le joug de nos émotions, de voir les choses comme elles sont ?

Car enfin, si vraiment les morts du covid étaient si nombreux qu’ils méritaient toutes ces mesures folles de privation de liberté, alors pourquoi n’avons-nous pas débloqué des milliards d’euro et pris des mesures tout aussi lourdes pour stopper le nombre de morts complètement fou et révoltant d’enfants de par le monde… à cause de la faim (3,1 millions par an !) ??? Sommes-nous si égoïstes que cela, si hypocrites, si peu concernés par la mort si ça ne concerne pas notre pays, si ça ne nous touche pas directement ? La mort ne serait-elle catastrophique que si elle nous touche nous… et indigne d’intérêt si elle touche les plus pauvres, les populations les plus lointaines ?

Comment adhérer à cette panique collective ? Ce virus a tué dans le monde en plus d’un an, pour le moment, selon les chiffres officiels (et on sait qu’ils ont été largement grossis), moins de 3,5 millions de personnes (ce qui est bien sûr beaucoup trop). Les maladies respiratoires tuent chaque année 3 millions de personnes ! La cigarette, quant à elle, en tue chaque année 6 millions ! (Et on continue à en vendre sans soucis à tous les coins de rue !). Les accidents de la route tuent 1,35 millions de personnes par an. La famine fait plus de 9 millions de victimes ! Et que dire du nombre de morts à cause des guerres (les vraies !) ?

Or, que fait-on actuellement pour diminuer le nombre de morts à cause de la cigarette ? Ou encore pour trouver des solutions durables pour que l’humanité puisse manger à sa faim (le végétarisme permettrait, cela a été démontré, de produire suffisamment pour nourrir toute la planète !) ? Pourquoi continue-t-on de produire toujours plus d’armes, de missiles, d’avions de chasse… alors qu’on sait très bien que des enfants innocents notamment en seront les victimes ? Peut-on croire raisonnablement que la priorité soit de sauver des vies ???

Ouvrons les yeux ! Oui, la mort existe ! Oui, des gens meurent de ce virus ! Mais les virus ont existé depuis que la vie existe et notre corps humain est fait pour se défendre contre les virus ! Il a tout en lui pour le faire… à condition qu’on en prenne soin !

Et si nous remettions les choses à l’endroit, nous commencerions par éduquer chacun à avoir une alimentation saine, à faire de l’exercice physique, à développer des émotions de gratitude envers la vie, de confiance, à méditer, à travailler sur soi !

Pourquoi ne pas tout remettre à l’endroit et reprendre notre responsabilité individuelle et collective ? Pourquoi ne pas saisir l’occasion de ce virus pour travailler à booster notre système immunitaire et pour cela, à diminuer individuellement et collectivement les pollutions, les pesticides, les ondes électromagnétiques, le stress… ?

Comment peut-on sérieusement se laisser convaincre par ces médias tout puissants qui nous annoncent la « fin du monde » alors que, depuis des décennies, nous créons sciemment toutes les conditions pour que cette fin du monde se produise… aux niveaux climatique, sanitaire, économique… ?

Ce covid est merveilleux si on retrouve nos esprits.. Il nous montre qu’il est grand temps que chacun de nous reprenne son pouvoir, le pouvoir de se maintenir en bonne santé, de travailler sur soi, de faire des choix responsables, de s’ouvrir à l’autre même s’il est à l’autre bout de la planète ! Le pouvoir de dire non à ce système qui nous convainc qu’il est normal de mourir de faim quand on est un enfant en Somalie ou en Inde mais impensable de mourir d’un virus dans des pays dits civilisés !

Réveillons-nous ! Nous avons tous ensemble le pouvoir de créer un monde merveilleux. Mais cela passe par un travail profond sur nous, chacun, pour mettre en lumière nos zones d’ombre. Cela passe par l’honnêteté intérieure : arrêtons de nous mentir et de croire aux mensonges de nos gouvernants ! Cela passe par l’acceptation que la mort fait partie de la vie, par l’intégration que notre corps est sacré et a donc en lui les ressources pour rester en bonne santé… si on ne fait pas tout à l’envers !

Alors, avant que nous allions trop loin dans l’insensé, allons retrouver l’espace sacré et divin qui se trouve au fond de chacun de nous pour retrouver notre bon sens ! Ensemble remettons les choses à l’endroit et, au lieu de mettre toute notre énergie à lutter contre un virus, mettons-nous en route pour créer les conditions optimales pour que la vie sur Terre soit belle pour tous, qu’il ne soit plus possible de mourir de faim où que ce soit dans le monde, et que la santé soit retrouvée, non seulement au niveau physique mais également émotionnelle, psychique… et spirituelle ! Commençons par lutter chacun contre tous les fléaux les plus meurtriers qui sont l’avidité, la lutte pour le pouvoir et l’argent ! Ensemble, nous pouvons créer un avenir lumineux !

Bon cheminement !

Sabine

PS : les chiffres annoncés sont issus du site ConsoGlobe – Planetoscope.com et de wikipedia

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + un =