• Sabine

Et si la maladie avait avant tout un sens spirituel...


J’aimerais vous parler aujourd’hui de la manière dont le Dr Bach voit la maladie et la médecine. Sa façon de l’exprimer est incroyablement juste et c’est la philosophie de la maladie que nous connaissons qui nous parait la plus profonde et la plus apte à aider celui qui le souhaite à donner un sens à sa maladie, ainsi que des clés pour avancer vers sa guérison.

Nature et sens de la maladie


Pour Edward Bach, ce médecin anglais qui abandonna sa brillante carrière pour s’adonner corps et âme à sa nouvelle médecine par les élixirs floraux, la médecine conventionnelle échoue car elle ne recherche pas les causes de la maladie. Elle se contente de rafistoler. Elle ne peut guérir les maladies car elle agit au niveau matériel alors que l’origine de toute maladie est spirituelle.

En essence, la maladie est le résultat d’un conflit entre l’âme et la personnalité. Seuls des efforts spirituels et mentaux pourront en venir à bout. Les efforts sur le corps ne font que réparer en surface le dommage, ce qui, dans bien des cas est nuisible. En effet, le dommage physique disparu, le malade ne dispose plus d’informations sur la cause réelle de sa maladie et lui fait croire qu’il a retrouvé la santé.

Ainsi, selon lui, la maladie, en apparence cruelle, nous est profitable car elle nous enseigne nos défauts principaux et nous donne l’occasion de les corriger. Elle nous permet de découvrir la leçon que nous n’arrivions pas à assimiler. Et il nous faut toujours garder l’espoir de guérir, même face à une maladie grave, car, en entreprenant un travail correctif spirituel et mental adéquat, notre personnalité pourra peut-être se réaligner sur notre âme.

Afin de mieux comprendre sa philosophie et la nature de la maladie, il est nécessaire de comprendre les grands principes qu’il a parfaitement énoncés, notamment dans son précieux livre « la guérison par les fleurs ».

Les grands principes et les erreurs possibles

  • L’homme a une âme. Cette âme est son moi réel, une étincelle de Dieu. Elle est donc invincible et immortelle. Si nous l’écoutons, elle nous guide tout au long de notre vie. Notre corps, temple terrestre de notre âme, n’en est qu’un pâle reflet.

  • Notre personnalité est sur Terre dans le but d’acquérir connaissance et expérience, de développer les qualités qui lui manquent et d’éliminer ses défauts.

  • Notre passage sur Terre est très court. Ce n’est qu’ « une journée d’école ». Notre âme est immortelle mais notre corps est temporaire et est notre instrument pour exécuter notre mission.

  • Si notre âme et notre personnalité sont en harmonie, nous sommes heureux ! Si par contre, notre personnalité s’écarte de la voie tracée par notre âme, le conflit apparaît et pourra donner naissance à une maladie. Les conditions de notre vie contiennent en elles-mêmes les leçons nécessaires à notre évolution.

  • Le Créateur est comme le soleil. Il irradie sur toute sa création Amour et Bienveillance. Nous sommes chacun des particules à la pointe de ses rayons et notre but est de revenir au centre du soleil après avoir acquis connaissances et expériences. La séparation entre les particules est impossible, car dès que nous sommes coupés de notre source, nous cessons d’exister. Chaque rayon possède donc une individualité propre mais il fait partie du soleil. Nous sommes donc tous interdépendants !

Il y a donc deux grandes erreurs possibles :

  • Ne pas obéir aux commandements de notre âme.

  • Agir contre l’unité.

La maladie est donc évitable et curable selon lui si l’on reconnait les erreurs que l’on a commises et que l’on réussit à les éliminer.


Si l’on prend le temps de vraiment intégrer ce que nous livre le Dr Bach, la maladie prend un tout autre sens et devient alors un cadeau pour notre évolution en tant qu’âme. Plutôt que de nous empresser de nous tourner vers la médecine classique, il devient alors passionnant de plutôt nous tourner vers l’intérieur de nous-même et de réfléchir, sentir, chercher … en quoi nous nous éloignons de la voix de notre âme, en quoi nous nous éloignons en somme de l’amour (pour nous-même ou pour un autre). C’est la voie que nous choisissons avec Fred et, même si nous n’avons pas toujours les clés tout de suite et que parfois nous doutons ou sommes prêts à craquer car la souffrance ou la peur nous assaille, ce chemin est merveilleux et nous permet de cheminer vers nous-même et vers le divin.

La philosophie du Dr Bach ainsi que sa vision de la maladie sont des thèmes qui me passionnent et que je serai heureuse de continuer à vous faire partager dans un prochain article...

Bon cheminement !

Sabine


  • Facebook

Tous les ateliers, stages, formations et consultations ont lieu sur Eygaliers (26170) à 5 min de Buis-les-Baronnies et 20 min de Vaison-la-Romaine.

Rencontrons-nous...!

​© 2020 Retour à la Source  -  créé sur wix.com

Mentions légales