Et si le tarot était un chemin initiatique ?


Le tarot a été transmis vers la fin du Moyen-Age par un conseil de sages qui voulait aider les humains à évoluer. Ils ont donc mis toute leur sagesse dans ce jeu en apparence anodin mais qui se révèle un véritable guide de cheminement intérieur pour celui qui souhaite avancer dans la connaissance de lui-même, de ses ombres et de ses parties lumineuses, et dans la quête de Soi.


J'ai choisi de vous parler de l'Ermite, archétype puissant et qui me semble très révélateur pour la période que nous traversons.

Et si l'Ermite était porteur d'une sagesse profonde et nous invitait à risquer la solitude, à oser quitter le monde ordinaire ? L'ermite est en haut de sa montagne. Il a réussi à dépasser son passé. Il est devenu riche de son passé. Toutes les épreuves qu'il a traversées ont été pour lui le terreau qui lui a permis d'évoluer. Maintenant, au sommet de sa montagne, il peut éclairer, en toute humilité, ceux qui sont en bas et souhaitent, eux aussi entamer le chemin de retour à Soi.

Et si l'Ermite nous incitait à oser le chemin de l'individuation, oser gravir notre montagne intérieure, oser quitter le monde ordinaire pour aller à la rencontre du divin en soi ? Et si cette période, de par les confinements et privations de sociabilisation, était une opportunité pour aller davantage en soi, réaliser que l'on porte chacun au fond de nous un trésor ? Et s'il était nécessaire d'oser la solitude pour se rapprocher des sommets ?


L'alpiniste est habitué à cela. Au début du chemin, nombreux sont les randonneurs à ses côtés. Plus il monte, plus rares sont-ils. Et au sommet, c'est souvent seul qu'il expérimente l'extase... et sa solitude devient alors une Union au Tout, à la merveille des éléments qui l'entourent !

Et si l'Ermite venait nous faire comprendre que l'on est bien plus seul en bas dans la plaine, entouré de la multitude mais loin de Soi, qu'au sommet, seul en apparence mais en réalité uni au Tout et donc à chaque être plus loin dans la plaine ?

L'Ermite nous incite à l'intériorisation, à gravir notre montagne intérieure. Seul nous-même pouvons décider d'entamer ce chemin long et difficile. Les plaines nous attireront souvent car s'élever demande du courage, de la persévérance... mais le chemin est riche et profond, merveilleux.


Où en sommes-nous par rapport à cet archétype de l'Ermite ? Avons-nous commencé le chemin ? Notre passé est-il un poids que l'on traine comme un fardeau ou un trésor d'où l'on tire notre richesse ? Préférons-nous l'agitation du monde ordinaire, l'apparente richesse de nos rencontres multiples et souvent virtuelles ou sommes-nous prêts à tenter l'aventure solitaire de l'individuation qui, finalement, nous permettra peu à peu d'être de plus en plus réellement uni au Tout et à tous, à un niveau plus profond, au-delà des plaisirs ordinaires et éphémères ?

Gravir notre montagne intérieure est long et difficile mais merveilleux. Plus nous nous élevons, plus nous pouvons devenir un humble guide pour celui qui est un peu derrière nous sur le chemin. C'est certainement la meilleure façon d'aider l'humanité à traverser cette phase délicate : se mettre en chemin vers nous-même et donc vers le divin.


C'est cette aventure passionnante aux côtés des arcanes du Tarot que je vous propose de vivre un vendredi soir tous les 15 jours à partir du 1er octobre, grâce aux formidables outils du rêve éveillé, de l'art-thérapie et d'autres techniques psycho-spirituelles.


Au plaisir de vous accompagner sur ce merveilleux chemin initiatique !


Sabine

Posts récents

Voir tout