• Sabine

Et si les loyautés familiales étaient un obstacle à l'individuation ?

La famille est précieuse. C’est là que l’on se construit quand nous sommes enfants. Quand nous sommes adultes, elle peut être un soutien important. Elle peut aussi ne pas être présente, voire toxique. Pour le Docteur Bach, elle est l’endroit où nous avons le plus de karma à solder, c’est-à-dire de relations difficiles qui visent à nous aider à devenir conscients de certains de nos défauts et faiblesses pour nous permettre d’évoluer. Mais le plus souvent, nous avons au moins une personne de la famille sur qui l’on peut compter, que ce soit un parent, un frère ou une sœur, une grand-mère, voire une tante ou un oncle.


Pour Jung, l’être humain a pour mission de marcher vers son individuation, c’est à dire devenir qui il est en tant qu'être unique. Devenir soi, au-delà de ses masques, de ses conditionnements, de ses subpersonnalités, … Devenir soi, cela signifie laisser jaillir du cœur de soi-même sa lumière intérieure, son étincelle divine…

Devenir soi est un long chemin qui est loin d’être facile. Les fausses loyautés que nous entretenons à l’égard de nos familles ne constituent-elles pas un obstacle, un frein à cette réalisation ?

Comment devenir soi si l’on reste attaché à des valeurs familiales véhiculées depuis des générations et qui ne nous correspondent pas ou plus forcément, et que l’on nous demande implicitement de respecter ?

Devenir soi, c’est justement aller chercher au fond de soi ce qui nous correspond, découvrir qui l’on est. Et cela nécessite de se défaire de nos conditionnements, et en particulier des conditionnements familiaux. Or, il n’est pas facile de se détacher de ces conditionnements car ils sont souvent inconscients et donc difficiles à repérer…


Il me semble donc nécessaire, pour marcher vers l’individuation, de faire un profond travail d’introspection pour démêler les valeurs qui sont les nôtres intimement et celles auxquelles on adhère car elles sont celles de notre famille… Ne négligeons pas les fausses loyautés qui nous attachent à notre famille ! Il est difficile de rompre avec une loyauté familiale car nous avons peur de perdre l’amour des nôtres, leur protection, leur reconnaissance …

Et les loyautés que nous entretenons tous secrètement sont très diverses : cela peut être des loyautés culturelles (ex. : ma famille est intellectuelle, je ne dois pas être une artiste), religieuses (ex. : je n’ai pas le droit de changer de religion), professionnelles (ex. : ma famille est agriculteur, je dois poursuivre le même métier), par rapport à un mode de vie (ex. : ma famille est végétarienne, je ne dois pas manger de viande), une attitude (ex. : ma famille me connait et m’aime soumis, je dois le rester)… et ainsi de suite. Et il me semble que cela est une des choses les plus difficiles sur le chemin : s’affranchir des fausses loyautés envers notre famille pour s’autoriser à devenir pleinement nous-même ! Tout en étant empli d’amour pour notre famille. Etre soi et laisser l’autre être lui-même !

Donnons-nous donc le droit de rompre avec ces fausses loyautés que nous entretenons avec nos parents, frères et sœurs… pour devenir pleinement nous-même. Et donnons-leur le droit de devenir pleinement eux-mêmes, même si cela ne correspond pas à nos attentes. Autorisons également nos enfants à rompre avec les valeurs que nous leur avons transmises pour qu’ils puissent devenir pleinement eux-mêmes eux aussi ! De toutes façons, quand nous serons tous individués, nos valeurs seront les mêmes, à savoir l’amour, la compassion… etc


Bon cheminement !

Sabine

  • Youtube
  • Facebook

Tous les ateliers, stages, formations et consultations ont lieu sur Eygaliers (26170) à 5 min de Buis-les-Baronnies et 20 min de Vaison-la-Romaine.

Rencontrons-nous...!

Mentions légales     -      Politique de confidentialité

​© 2020 Retour à la Source  -  créé sur wix.com