Et si nous adoptions une vision transpersonnelle de la vie ?

Mis à jour : juil. 2


Nous pouvons vivre la vie à deux niveaux : au niveau égotique ou au niveau de notre Soi, c’est-à-dire de notre être profond, de notre âme… appelons ce niveau comme nous le souhaitons.


La vision égotique est la vision ordinaire. Nous sommes pris dans nos petites affaires. Nous sommes identifiés à nos émotions, nos pensées. Seul nous importe ce qui se passe dans notre vie : nos réussites, nos enfants, notre travail, notre rôle dans la société… A ce niveau, dans lequel nous pataugeons tous, de toutes façons, régulièrement, nous sommes ballotés par les évènements extérieurs et nous passons du « bonheur » au « malheur » en peu de temps. Nous cherchons à vivre au mieux en tant que personne et, le plus souvent, nous cherchons aussi à ce que nos proches vivent au mieux. Notre corps (nos défauts physiques notamment), notre jeunesse, nos réussites personnelles, la reconnaissance que l’on a des autres… nous importent beaucoup.


La vision transpersonnelle, quant à elle, est celle qui nous permet de nous élever au-dessus de notre petite personne pour développer une vision cosmique. Comme si notre être profond pouvait contempler notre personne sur terre, insérée dans une famille, une société, un pays… l’univers entier. A ce niveau transpersonnel, nous pouvons observer ce qui se joue pour nous. Nous pouvons voir dans quoi nous sommes pris égotiquement. Nous nous détachons de notre petite personne. Notre priorité n’est plus notre petit moi. Nous pouvons contempler de plus haut notre vie depuis notre naissance, voir ce qui s’est joué, les fonctionnements que nous avons mis en place, nos fausses croyances. Nous pouvons, peu à peu, comprendre quels défis d’âme il nous fallait relever, pourquoi nous avions à vivre telles épreuves, dans quel but.


La vision transpersonnelle donne un sens profond à notre vie. Elle nous permet de remettre notre petit moi dans une perspective cosmique. Nous pouvons alors percevoir notre évolution intérieure, ce qu’il nous faut dépasser, comment aller vers plus d’amour, pourquoi nous avons besoin d’être confronté à telles relations difficiles pour nous. C’est comme si nous replacions notre petit moi dans un puzzle gigantesque dans lequel nous percevions que tout a une place parfaite. Le fait d’avoir vécu telle chose à tel âge nous a permis de comprendre cela puis de nous diriger vers cela… Telle personne qui a fait partie de notre vie était la personne parfaite pour nous amener à telle compréhension intérieure… Telle épreuve si difficile pour nous était en réalité exactement ce que nous avions besoin de vivre pour pouvoir dépasser telle fausse croyance, telle limitation…


La vision transpersonnelle est nécessaire et vitale, me semble-t-il, si l’on veut sortir de nos souffrances interminables, si l’on veut vivre à un niveau plus riche et plus profond, si l’on veut pouvoir donner un sens profond à notre incarnation… et aussi si l’on veut pouvoir accepter tout ce qui se passe sur terre, pour nous mais aussi pour chacun, pour la planète…

En effet, comment réussir à traverser la vie autrement qu’en la fuyant (par l’alcool, la course aux activités, la fuite dans le travail, une vie sociale démesurée…) ou en se voilant la face, si l’on contemple tous les drames humains, écologiques… qui se jouent sur terre aujourd’hui et depuis la nuit des temps ?

La vision transpersonnelle, même si elle est difficile parfois à recontacter (au cœur des épreuves) et exigeante à développer, est, selon moi, la seule possibilité de pouvoir donner un sens à tout ce qui se passe dans nos vies et dans les vies de tous les êtres vivants sur terre.


Si nous arrivons à nous élever au-dessus de cette vision égotique, nous pouvons percevoir que derrière tel drame, telle souffrance (personnelle, celle d’un proche, d’un inconnu ou d’un peuple entier) se cache une opportunité de croissance spirituelle. Nous pouvons voir que telle douleur est justement ce qui nous permettra de nous réveiller. Nous comprenons que, au niveau mondial, toutes nos incohérences, nos bêtises, nos égoïsmes… sont ce qui va nous permettre peu à peu de nous heurter à un mur et d’être obligé de changer de direction.


La vision transpersonnelle ne dénigre pas notre personne car c’est notre instrument d’expression sur terre. Mais elle n’est pas notre réalité ultime. Notre vrai moi est notre être profond, relié au Tout (au divin). Et c’est notre être profond qui doit devenir peu à peu notre véritable identité et prendre les rênes pour guider notre petit moi dans la direction de plus de conscience, plus d’amour, plus de sagesse, plus d’ouverture à l’autre…


La vision transpersonnelle est résolument positive car elle pense que l’humain est en chemin. L’humain est en cours de réalisation. Il marche vers sa « divinisation », c’est-à-dire l’accomplissement de sa vraie nature. Et le but ultime de la Création est la « divinisation » de chaque être, ce qui nécessite la dissolution de nos parts d’ombre pour nous permettre de devenir lumineux.

Nos épreuves, individuelles et planétaires, sont les pierres qui nous permettent de gravir des étapes vers la pleine réalisation de nous-même et de l’humanité !


Essayons alors chacun de développer cette vision transpersonnelle de la vie pour voir ce que cela peut faire évoluer en nous positivement !


Bon cheminement !


Sabine

  • Facebook

Tous les ateliers, stages, formations et consultations ont lieu sur Eygaliers (26170) à 5 min de Buis-les-Baronnies et 20 min de Vaison-la-Romaine.

Rencontrons-nous...!

​© 2020 Retour à la Source  -  créé sur wix.com

Mentions légales