• Sabine

Et si nous devenions plus conscients de nos erreurs de jugement ?

L’être humain, grâce à sa conscience, est apte à juger et à discerner le vrai du faux

Comment se fait-il alors que nous soyons tous emplis de fausses croyances à propos de nous-même, des autres, de la vie, du divin ?

Comment faisons-nous pour « mal » juger et ainsi nous créer toutes ces fausses-croyances, qui sont à l’origine de nos souffrances et qu’il nous faut découvrir pour pouvoir y opposer « la » vérité et marcher ainsi vers plus de paix intérieure ?


Il existe différentes erreurs de jugement :

  • Juger précipitamment, sans avoir pris le temps de tout observer, de faire le tour de la question, de voir au-delà des apparences… Nous pouvons ainsi décider de croire que telle personne est « comme ça », après l’avoir vue 5 minutes et directement l’étiqueter !

  • Généraliser abusivement – Si j’ai eu par exemple un père qui était soumis à ma mère, je peux généraliser abusivement et croire que tous les hommes sont soumis à leur femme et, si je suis un homme, avoir peur par exemple de vivre avec une femme, de peur de lui être soumis. Si cet exemple peut nous paraître grotesque, prenons le temps de chercher très sincèrement quelles généralisations abusives nous avons pu laisser pénétrer dans notre inconscient !

  • Mal juger par emportement passionnel – Imaginons que je suis très en colère contre un de mes employés ce matin. En plus, mon mari a oublié de me fêter mes 50 ans hier. Je suis donc très contrariée. Une collègue entre dans mon bureau sans frapper (car c’est une urgence). Je lui hurle dessus et la juge sans tarder d’irrespectueuse, alors qu’elle était peut-être venue me tirer d’un mauvais pas.

  • « Pré-juger » ! Prenons le cas où je suis né en Occident et où je pars vivre dans un village au Guatemala. Le premier jour, je suis invité chez l’habitant. A la fin du repas, mon hôte rote bruyamment. Aussitôt, je le juge intérieurement de sale et mal élevé… Sans me douter qu’il me juge, quant à lui, de ne pas avoir roté, ce qui est signe d’impolitesse dans sa culture ! Nos préjugés peuvent être à la fois culturels, sociaux, familiaux… Il suffit de voyager un peu dans le monde pour réaliser que nous en sommes emplis !

  • Commettre des fautes de raisonnement – Je peux par exemple penser : « Mon père m’a toujours dit que j’étais un bon à rien, or les pères connaissent la vérité, donc je suis un bon à rien ! » ou encore « le divin est amour, or l’amour ne règne pas sur la terre, donc, le divin n’existe pas ! » sans respecter toutes les règles du syllogisme.

Nous constatons donc combien il est difficile de toujours juger de manière juste !

Reconnaissons donc humblement que nous faisons tous des erreurs de jugement et que notre inconscient est donc empli de fausses croyances !

Essayons chacun de repérer ces erreurs, d’en devenir de plus en plus conscients. Partons à la recherche des généralisations abusives que nous avons pu construire, de nos nombreux préjugés… ainsi, nous pourrons, pas à pas, nous rapprocher de la vérité et ainsi contribuer à plus de paix en nous et dans le monde !


Bon cheminement !

Sabine

  • Facebook

Tous les ateliers, stages, formations et consultations ont lieu sur Eygaliers (26170) à 5 min de Buis-les-Baronnies et 20 min de Vaison-la-Romaine.

Rencontrons-nous...!

​© 2020 Retour à la Source  -  créé sur wix.com

Mentions légales