Et si nous nous reconnections à notre enfant intérieur ?


Reconnectons nous à notre enfant intérieur

Nous cherchons souvent à améliorer ou guérir des relations conflictuelles, peu profondes ou inexistantes avec notre famille, nos collègues, nos amis… Cela nous parait, à juste titre, important. Guérir ou améliorer ces relations nous fera du bien et amènera plus d’harmonie et de paix en nous et autour de nous.


Cependant, le plus souvent, nous oublions de nous pencher sur une relation pourtant essentielle… la plus importante certainement… celle à nous-même. Nous cherchons à comprendre ce qui cloche dans nos relations aux autres et nous oublions bien souvent de prendre en compte la relation à nous-même.


Il est douloureux de réaliser, au cours d’un travail sur soi, que finalement l’abandon, par exemple, que nous avons ressenti de la part de notre père, mère… est finalement beaucoup moins intense et douloureux que celui que nous avons ressenti de nous-même ! Certes, nous nous sommes senti abandonné (ou rejeté, non respecté…) par telle ou telle personne extérieure, mais, en réalité, la blessure la plus profonde est que nous nous sommes nous-même abandonné, rejeté, pas respecté !


La bonne nouvelle est que, une fois que nous avons pris conscience du côté essentiel et vital de cette relation à soi, alors, nous allons pouvoir nous offrir à nous-même ce dont nous avons besoin ! Imaginons que notre enfant intérieur, c’est-à-dire notre partie vulnérable, blessée, ait souffert d’injustice. Nous pouvons alors aller écouter ce ressenti et offrir à notre enfant intérieur la justice, c’est-à-dire être juste avec lui, le traiter de manière objective. Si notre enfant intérieur se sent souvent pas respecté (ce que nous allons traduire par «l’extérieur (ma mère, mon conjoint, mon patron…) ne me respecte pas », alors, nous pouvons aller offrir à notre enfant intérieur ce dont il a besoin : le respect ! Commençons par respecter ses besoins, par nous respecter nous-même en réalisant que nous sommes un être digne de respect (malgré nos défauts !).


Bref, offrons nous à nous-même ce que l’extérieur semble ne pas nous offrir !

Un enfant blessé, fragile, vulnérable, vit au cœur de chacun de nous, qu’on le veuille ou non, qu’on en soit conscient ou non, qu’on se le cache ou non. Et cet enfant, c’est à nous d’aller en prendre soin, de lui tendre une oreille attentive et de répondre au mieux à ses besoins.


Osons la relation à nous-même. Donnons la parole à cette partie émotionnelle en nous qui a besoin de nous pour murir et être capable d’offrir son potentiel !

L’enfant en nous est certes vulnérable et blessé, mais il est également créatif, spontané, unique et merveilleux !


Les outils de la psychologie transpersonnelle nous permettent ce voyage au cœur de nous-même, à la rencontre de notre enfant intérieur. Par l’art-thérapie, nous le laissons s’exprimer comme il le souhaite et sommes souvent surpris des trésors qu’il porte en lui. Le rêve éveillé nous permet d’aller le rejoindre, de se mettre à son écoute, de lui demander pardon et de le pardonner pour ses erreurs, de l’aider à dépasser ses souffrances. Les relaxations, méditations et autres techniques psycho-spirituelles nous permettent de resserrer peu à peu ce lien entre lui et nous, de l’aimer de plus en plus et, en étant reconnecté à lui, c’est-à-dire à notre profondeur, de se sentir relié au Tout.


C’est ce voyage de reconnexion au cœur de vous-même que je vous propose de faire du 12 au 15 juillet 2021 à Eygaliers, sous le soleil bienveillant de la Drôme provençale et dans un cadre sécurisant dans un groupe de 3 à 8 personnes.


<< PLUS D'INFOS SUR LE STAGE D'ETE >>


Bon cheminement et au plaisir de vous retrouver peut-être cet été pour ce voyage de reconnexion à vous-même !


Sabine